Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 10:30

Ce texte de Pircha Wiesel a été publié le 4 mars 2008 par le journal israélien Yediot Aharonot (www.ynet.co.il, témoignage recueilli par David Réguev)
 
 
Je n'ai pas peur, je ne crains plus rien. Dans ma jeunesse, j'ai réussi à échapper aux nazis mais aujourd'hui, je suis vieille et malade, et je n'ai plus la force de fuir. Je me suis résignée à l'idée de mourir, mais j'espère ne pas être tuée par une roquette.

Jusqu'à présent je m'inquiétais surtout pour mon fils. Il habite dans un kibboutz proche de la bande de Gaza et sa famille a échappé par miracle à une roquette qui est tombée à côté de leur maison.

Mais avant-hier, un missile Grad a explosé ici, à Ashkelon, à un demi-kilomètre de chez moi. J'étais seule, sans la personne qui s'occupe de moi. J'étais descendue à l'arrêt de l'autobus lorsque j'ai entendu une explosion non loin de moi. Ensuite, j'ai entendu la sirène. C'était vraiment effrayant. Je n'ai personne dans mon entourage qui puisse rester avec moi. Même les voisins ont quitté leurs appartements. Je me retrouve absolument seule.

Je suis née en Hongrie pendant l'entre-deux-guerres. Après l'invasion allemande, j'ai vécu dans le ghetto de Budapest. Les nazis ont assassiné toute ma famille dans les camps d'extermination mais moi, j'ai réussi à fuir et j'ai survécu.

Après la guerre, j'ai décidé de commencer une nouvelle vie et j'ai immigré en Israël. J'ai eu deux enfants, et aujourd'hui j'ai six petits-enfants et deux arrière-petites-filles. Je les ai tous élevés dans l'amour d'Israël. Mais ce qui se passe aujourd'hui me rappelle ce que j'ai vécu pendant la Shoah, avec ce sentiment d'impuissance impossible à surmonter car on ne peut rien faire face à des missiles.

Dans ma jeunesse, je n'ai pas pu grandir comme une jeune fille normale car j'ai dû me battre pour survivre pendant la Shoah. Craignant pour ma vie, je fuyais, pendant cette guerre, d'un endroit à l'autre. Mais je ne suis plus jeune comme à cette époque et je n'ai plus où m'enfuir.

Les nazis m'ont pris ma jeunesse. Maintenant les terroristes me prennent aussi ma vieillesse.

Je suis au bout de mes forces.
 


Pircha Wiesel (80 ans) vit à Ashkelon et reçoit une aide du Fonds pour le bien-être des rescapés de la Shoah.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz