Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 12:38


Il y a quelques années, un éleveur de la Haute-Marne m’expliquait qu’il envoyait ses moutons aux abattoirs de Gap où on lui en offrait un prix plus intéressant qu’à Chaumont. Il me faisait remarquer que les éleveurs du midi, pour leur part, trouvaient rentable d’envoyer leurs moutons aux abattoirs de Chaumont. Des camions chargés de moutons se croisaient donc sur l’autoroute, parcourant 800 km dans un sens et dans l’autre.

Selon les critères de ce que l’on appelle « l’économie », et plus particulièrement selon son principal instrument à l’échelle d’un pays, la comptabilité nationale, une telle situation est sans doute excellente. Tant pis pour le bien-être des animaux, dont le voyage est un enfer. Tant pis pour tout le gazole brûlé dans l’atmosphère. Tant pis pour le bon sens. Selon la logique qui a cours aujourd’hui, plus les trajets seront importants, plus on paiera les camionneurs, plus les camionneurs achèteront des repas, des sandwichs, des boissons, plus les autoroutes encaisseront, plus les marchands de camions vendront des véhicules, plus les stations-service vendront du carburant, plus les garagistes vendront des pneus… plus le PIB de la France sera élevé, autrement dit, plus la croissance sera forte !

Autre exemple de cette absurdité, le rôle de la Coface jusqu’en 1994, lorsqu’elle fonctionnait sur fonds publics. En cas de défaut de paiement, les entreprises françaises y trouvaient leur compte, puisqu’elles étaient indemnisées. L’acheteur étranger y trouvait son compte, puisqu’il recevait la marchandise sans nécessairement la payer. Le gouvernement y trouvait son compte, puisqu’il pouvait annoncer au public des chiffres encourageants en matière de commerce extérieur. Quant au contribuable français, il était cocu, battu et content.

Citons Guy Debord :

On entend dire que la science est maintenant soumise à des impératifs de rentabilité économique ; cela a toujours été vrai. Ce qui est nouveau, c’est que l’économie en soit venue à faire ouvertement la guerre aux humains ; non plus seulement aux possibilités de leur vie, mais à celles de leur survie. (…)

Ce que Debord nous suggère, c’est que l’économie est complètement mensongère :

Plus profondément, dans ce monde officiellement si plein de respect pour toutes les nécessités économiques, personne ne sait jamais ce que coûte véritablement n’importe quelle chose produite : en effet, la part la plus importante du coût réel
n’est jamais calculée ; et le reste est tenu secret.

Tout indique que le « Grenelle de l’environnement » risque de n’être qu’une duperie de plus. On n’a jamais autant parlé de l’environnement qu’aujourd’hui, mais on n’en continue pas moins de privilégier la croissance et l’emploi. Or, la croissance est un concept absurde et le développement durable est un oxymore.

Un célèbre économiste l’a dit : il est profitable pour une économie de payer des ouvriers à creuser des trous et à les reboucher. En fait, le marteau-piqueur n’est pas une étape ni un remède, il est le mode permanent de fonctionnement d’une société qui ne cesse de démolir sous prétexte de construire et qui n’aura donc jamais fini de construire et jamais fini de démolir.

Face aux problèmes du chômage et de la perte du pouvoir d’achat, certains disent : « L’économie est malade ». Ils se trompent. L’économie, c’est la maladie.

Et l’on n’aura sans doute jamais autant gaspillé que depuis l’avènement de l’économie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Drôle de société
commenter cet article

commentaires

leonard 11/05/2008 05:11

Comment vivre sans économie?

Dès que la notion de consommation est apparue, elle s'est apparenté à une économie de marchés, les autres modèles ont tous finis au rebus!

Le prb de l'économie de marchés c'est son extrême liberté et son manque de cadrage,où l'on aboutit au cas J. Kerviel !

Marcoroz 12/05/2008 18:57



A propos de Kerviel:

D'après une source autorisée, il est impossible qu'un homme seul ait pu faire tout cela, et qu'il ait pu le faire à l'insu de tout le monde. Kerviel n'est certainement pas tout blanc dans cette
histoire, mais je crois qu'il a surtout servi de fusible.



joel 02/05/2008 08:18

Pour avoir eu une entreprise exportatrice dans les années 90, je peux t'affirmer que la COFACE ne couvrait que les entreprises solides qui avaient des clients solides .
Les dossiers étaient compliqués et rigoureux et suivant les secteurs d'activité souvent rejetés .
Il fallait être une entreprise quasi gouvernementale pour en bénéficier ,tant leur systéme de cotation des clients était obscure .

Maintenant , avec la C.E.E élargie les fraudes à la T.V.A européenne coûte bien plus cher à la France , que les "frasques" de la Coface.

Marcoroz 15/05/2008 16:27



En fait, je pensais surtout aux entreprises quasi gouvernementales ou gouvernementales tout court...



yéhoudi 23/04/2008 14:49

que les abbattoirs de Gap reçoivent des moutons d'un peu partout c'est "normal"
en fait l'appellation "agneau de Sisteron" est largement frelatée..en effet il suffit qu'il y soi abattu pour bénéficier de la "prestigieuse" appellation
t'as qu'as voir la quantité de betes "de Sisteron" commercialisées pour comprendre que la haute et moyenne provence ne compterait plus que des milliers d' élevages.

par contre en sens contraire, de Gap vers la Haute marne permet d'écouler des stockcks venus de n'importe ou ailleurs et de les faire bouffer aux Champenois pour "agneau en provenance de haute provence"
et Hop, le tour de passe passe est réussi
sinon pourquoi les voyous viandards de Sisteron-Gap ont- ils toujours refusé un agrément Label Rouge!!
qui aurait permis de mettre fin a leurs trafics juteux..

comme le mouton de Pré Salé qui a ce Label et avec lequel on ne peut pas déconner! un "pré salé", que ce soit en Bretagne ou en Normandie c'est une bestiole qui bouffe sur l' Estran et qui ne recoit pas de "compléments nutritifs" ..

Marcoroz 23/04/2008 15:08


Merci pour ces intéressantes précisions !


Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz