Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 12:54


Il y a plus de vingt-cinq ans, un ministre de la Culture aussi mémorable que différent en tous points du pionnier du titre inaugurait la « fête de la musique ». La première année, ce fut remarquable : ici, sur une place, un violon ; plus loin, dans un jardin public, un duo de guitares, et cent mètres plus loin, au détour d’une rue, une flûte traversière… le temps d’un après-midi et d’une soirée, une promenade dans Paris devenait un moment magique.

Malheureusement, depuis, l’événement a suivi la loi de Gresham, et d’une année à l’autre, les choses se sont gâtées. La mauvaise musique, rythmée et amplifiée, a chassé la bonne, et les mélomanes n’ont eu bientôt pratiquement plus d’autre choix, pour ne pas se sentir totalement exclus de leur propre fête, que de s’enfermer dans les amphithéâtres des conservatoires.

Depuis, la « fête de la musique » a ceci de commun avec la « fête de la grenouille » que celle que la fête est censée honorer en est en réalité la première victime.

Ce soir-là, je suis allé entendre une musicienne de mes connaissances qui se produisait avec deux comparses dans le XIVe arrondissement de Paris, dans une église à la magnificence insoupçonnable de l’extérieur, au beau milieu d’un hôpital tenu par des religieuses. Une épinette, une flûte traversière et une harpe, trois instrumentistes qui eurent la bonne idée de jouer en solo et en duo mais sans jamais associer l’épinette à la flûte traversière moderne, pour des raisons qui n’échapperont pas aux connaisseurs. Un agréable petit concert dans un havre de paix.

La soirée se termina dans un restaurant proche où une table avait été réservée : un établissement sympathique et « branché », accueillant pour la circonstance, sur le trottoir de sa devanture, un groupe afro-quelque chose, pas affreux du tout mais un peu trop sonorisé à notre goût. C’est le genre de moment où je me dis, mon Dieu, qu’ai-je fait pour mériter encore une paire de baffles !

Nous avons eu droit de façon récurrente à un sifflement menaçant, auquel un des membres de la prestation mettait fin sans hâte et de façon très provisoire, en tournant un bouton. Le reste du temps, entendu à l’extérieur et à quelque distance, ce concert pop devait être bien agréable. Le problème est que nous étions à quelques mètres des haut-parleurs. Heureusement, pour communiquer, nous avions des serviettes en papier et un stylo.

Au moment où je commençais à savourer l’appétissante carte, j’appris qu’en raison de l’heure tardive (22 h), ce serait charcuterie et fromage pour tout le monde. Je me contentai donc du fromage, pour des raisons déjà connues de mes lecteurs, agrémenté de pain et de vin rosé, comme un ersatz d’eucharistie pour cette cène au Larsen.

À un moment, j’entendis le chanteur, talentueux au demeurant, prononcer distinctement à plusieurs reprises « Guantalamera » (avec un « l »). Une rapide vérification sur le Web m’a permis de constater qu’il n’était pas le seul à déformer ce mot, comme si le nom du lieu auquel cette célèbre chanson fait référence pouvait encore rester inconnu d’une partie du public (pourtant, même moi, qui n’ai pas la télévision et qui ne lis pas les journaux…)

Une animation bien plus douteuse encore m’attendait devant la station de métro, déjà mal fréquentée en temps normal. À l’étage inférieur, je me retrouvai au milieu d’une faune que j’ai le bonheur de ne pas côtoyer quand je vais faire mes courses.

Plus préoccupant, j’appris le lendemain qu’outre les nombreuses déprédations et voies de fait auxquelles toute « fête » populaire donne aujourd’hui prétexte, un jeune Juif avait été victime d’un pogrom dans Paris.

Est-il encore de nos jours un événement qui ne se retourne pas tôt ou tard contre les Juifs ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Un monde de fous
commenter cet article

commentaires

finipe 23/06/2008 12:28

Aaaah la fête du bruit, que je fustige avec acharnement depuis belle lurette... J'étais pour ma part dans une fort belle église des bords de Loire, en train de diriger un choeur chantant de la musique liturgique ; en pleine cantate 140 de Bach, nous ouïmes à l'extérieur une sono braillarde qui crachait "Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle".

*soupir*

Marcoroz 23/06/2008 12:39



La cantate 140, c'est bien "Réveillez-vous, la veille des voyeurs vous appelle" ? Alors tout s'explique...   ;-)

Ou bien, c'était peut-être des gens qui avaient confondu Notre-Dame de Cléry et l'autre dame de Paris ?



esther 22/06/2008 21:49

Effectivement ça ne donne vraiment pas envie d'aller a cette fête de la musique qui serait en fait la fête du bruit-
Un jeune juif s'est fait agresse pendant cette fête populaire... Les juifs hélas depuis que les voyous et les malfrats sevissent en France sans punition sans répression(aieee le mot qui fait peur!) ne sont plus populaires mais sont souvent a la fête-- triste réalité!
ps a propos de cette fête il faudrait peut être l'organiser de façon plus intelligente par quartier par exemple.. Chaque arrondissement proposerait un style de musique différentes ainsi les amateurs de musiques classiques ou opéras, ne seraient pas agresses par des sons dépassant tous les décibels d'une sono mal reglee et seraient ainsi dans un arrondissement ou ils pourraient se délecter de promenade en promenade.. et ceux qui veulent s'éclater le tympan auraient également des quartiers pour eux.. c'est bien comme idée??

Marcoroz 22/06/2008 22:16



Esther, je trouve que c'est une excellente idée. Je crains cependant qu'elle nécessite des efforts d'organisation et de police dans lesquels les autorités ne seront peut-être pas prêtes
à se lancer. Imaginons que sur ce sujet, chaque maire d'arrondissement raisonne comme ce maire dont je parlais dans mon article "Dialogue de sourds" (http://marcoroz.over-blog.com/article-15783664.html)...



grandpas 22/06/2008 16:08

Marcoroz

Cette faune est toujours visible sur la ligne 4 du métro du coté de chateau rouge et lorsque tu sors, tu te demande si es toujours bien à Paris.

Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz