Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 09:10

Une fois de plus, un certain nombre d’adeptes de cette « magnifique religion » dont « la charia ne fait pas partie », comme nous le précise le grand spécialiste des religions Jean-Marc Morandini, donnent un faux prétexte – un film dont personne n’avait entendu parler – à leur déchaînement de haine et de violence.

Une fois de plus, on aura pu remarquer le vice d’un grand nombre de journalistes français qui ont repris à leur compte la fable selon laquelle ledit film serait la cause de ce déchaînement. Ils ne se sont pas gênés, non plus, pour amplifier de façon perverse la rumeur sans fondement concernant l’auteur du film, supposé juif voire israélien. Résultat, des créatures à deux pattes ont défilé sur les Champs-Élysées en appelant au meurtre des Juifs – en toute impunité (P.S.: et un engin explosif vient de ravager une épicerie cachère à Sarcelles, faisant un blessé).

Une fois de plus, un journal satirique douteux prétend montrer l’exemple en publiant des caricatures du bédouin hargneux et analphabète. Une fois de plus, nombre d’entre nous tombent dans le panneau*.

Pour ma part, je me suis déjà associé dans le passé à ceux qui refusaient de se laisser intimider par ces barbares : une fois, par exemple, en publiant ma traduction d’un article de Daniel Greenfield consacré aux caricatures, une autre fois en brodant à ma manière sur des textes islamiques et en y mêlant humour et allusions ésotériques. Aujourd’hui, ma réponse aux fanatiques sera oulipienne. Je propose cinq variations homophoniques, un exercice auquel je m’étais déjà livré il y a quelque temps. Voici :    

 

* * * * *

Mouillant près de la côte en pleine nuit, un marin constate que le mât de son bateau est de taille suffisante pour que la torche qu’il porte éclaire quelque peu les environs. Cela lui permet de vérifier l’absence de danger. C’est ce qu’il explique à un autre marin.

Énoncé : Mât honnête, que la baie soit sûre, Louis.

 

* * * * *

Je manifeste mon étonnement en apprenant qu’on a pu me soupçonner d’être négligent au point de poser sur la housse de couette, au risque de la salir, un ustensile de cuisine, en l’occurrence, le tamis dont je viens de me servir pour égoutter les pâtes !

Énoncé : Moi, mettre la passoire sur le lit ?

 

* * * * *

Pensée d’une paysanne ayant pris au sérieux la promesse du bon roi Henri, et qui, à l’arrivée d’un ministre dans sa ville, décide que le moment est venu de lancer les préparatifs du repas dominical (au menu, de la volaille, comme de bien entendu).

Énoncé : Pot à mettre, j’aperçois Sully.

 

* * * * *

Un vieillard souffreteux, s’exprimant de façon laconique en raison de sa fatigue, évoque ses problèmes de santé au niveau des parties intimes. Il fait cette remarque que, pour le meilleur ou pour le pire, l’affection ne gêne nullement la miction.

Énoncé : Maux, à mes deux ; le pissou assure, lui.

 

* * * * *

Et enfin, ma préférée :

Expression du souci de trouver la bonne posture au-dessus du pot de chambre, tout en subodorant (si je puis dire) que l’on ne va pas y déposer quelque chose immédiatement.

Énoncé : Pot à merde, le pet soit sur lui.

 

* * * * *

Pourtant, le dessin de couverture, à lui seul, devrait nous faire bondir. Le Juif religieux en caftan, chapeau et papillotes est présenté comme l’équivalent (et accessoirement, le comparse) de l’intégriste musulman. Mais que vient-il donc faire là ? Est-ce que les Juifs en général, ou les juifs orthodoxes ou « ultra » en particulier, se prétendent « intouchables » comme ce dessin l’affirme ? Est-ce que les Juifs se livrent à des accès de violence en prétextant qu’un film ou un dessin les insulte ? Est-il normal, et est-il sain d’associer ainsi, de manière systématique, le signe juif à toute controverse concernant la religion musulmane ou les musulmans de France ? Qu’on ne s’y trompe pas, le procédé est tout à fait délibéré. Il vise à suggérer que les deux religions se valent, et ainsi, à relativiser la violence islamiste et la menace qu’elle représente, mais il contribue, par là même, à marginaliser les Juifs aux yeux du public. Cette prétendue provocation reste finalement très politiquement correcte. N’oublions pas que Caroline Fourest, fausse adversaire de l’islamisme dont elle sert les intérêts, et vraie contemptrice du judaïsme, a été rédactrice et, plus récemment, responsable de ce journal. Les Juifs qui saluent Charlie Hebdo pour cette dernière livraison n’ont décidément rien compris.

 

Lire aussi : http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=32818 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

grandpas 20/09/2012 10:42

C'est pour démontrer que Charlie Hebdo n' a rien de précis contre les gentils musulmans et pour montrer sa solidarité avec le peuple palestinien injustement martyrisé par de méchants juifs.

D'ailleurs, il faudra que les gauchistes de Charlie Hebdo m' expliquent ceci: "Pourquoi acceptent ils que les CRS protègent leurs locaux alors qu'ils les ont toujours conspué, CRS=SS.

Comme quoi, être de gauche, c'est tout oser un peu les cons.

Marcoroz 20/09/2012 10:59



Bien vu !



Hanna 20/09/2012 08:03

Merci pour ces 5 ans d'articles, pour votre lucidité qui vous empêche de ronronner avec le plus grand nombre et vous fait analyser avec justesse ce qui dans ces caricatures est insupportable: le
juif haredi automatiquement accolé à l'islamiste, comme si les deux se valaient dans leur ignominie
Shana Tova,une bonne et douce année

Marcoroz 20/09/2012 08:43



Merci Hanna, Shana Tova. Je vais à mon tour découvrir votre beau site internet.



Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz