Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 11:17

 

Je devais avoir neuf ou dix ans, au maximum, la première fois que j’ai eu l’occasion de m’intéresser à la presse écrite. C’était pendant les vacances d’été. Deux ou trois titres m’ont marqué au point que je m’en souvienne encore aujourd’hui, comme celui-ci : « Une institutrice morte d’une hépatite ». Papa, c’est quoi une hépatite ? Une jaunisse, m’expliqua mon père. Dans le même journal, un autre article m’apprenait qu’une éprouvette ayant été malencontreusement vidée dans un évier, une rivière était contaminée depuis peu par « le virus de l’hépatite », au point que depuis, elle coulait « paresseuse et jaune » (sic). L’hépatite était donc un vrai fléau national ! Une autre fois, je lus ceci : « Un monolithe menace Nantua » (Papa, c’est quoi un monolithe ?). La photo illustrant l’article n’était peut-être pas très probante, mais la perspective d’un gros rocher dégringolant sur une ville et tuant ses habitants avait de quoi effrayer l’enfant que j’étais.

La conclusion que je tire aujourd’hui de cette anecdote, c’est qu’il n’est pas nécessaire de se référer à la façon dont les journalistes parlent d’Israël pour prendre la mesure de leur imbécillité.

Comme on le sait, cette profession ne brille pas davantage par son intelligence ni par son intégrité dans les médias sonores, et si j’écoute France-Musique, c’est bien évidemment parce que j’aime la musique. Quand il advient que la radio résonne chez moi à l’heure du « journal » (couplé avec France-Culture), c’est par pure inadvertance, et je ne tarde généralement pas à couper le son. Hier matin (ou était-ce avant-hier ?), j’entrai dans ma salle de séjour au moment où sortaient de mes baffles les vociférations d’un homme politique lors d’un meeting. À la fin de cet extrait, le présentateur du journal rappelle que c’était François Hollande, et dans quel contexte intervenait « le leader sion… socialiste » (sic).

Ai-je besoin de préciser que le discours de François Hollande n’avait absolument aucun rapport avec le Proche-Orient, ni avec les Juifs ? Ai-je besoin de préciser que François Hollande n’est pas juif ?

Sachant qu’un grand magazine critique de disques de musique classique peut publier six pages de propagande « pro-palestinienne » sans qu’apparemment, personne à part moi n’en soit choqué, je veux bien croire que je suis le seul auditeur à avoir relevé le lapsus inachevé du journaliste de Radio-France : raison de plus pour en parler. Ce que m’indique ce lapsus, c’est que ce présentateur n’est sans doute pas membre du P.S., certes, mais encore, qu’à l’instar de la très grande majorité des journalistes, il appartient à l’extrême gauche, une extrême gauche au sein de laquelle, tout comme dans la frange la plus antisémite et la plus conspirationniste de l’extrême droite, on voit des « sionistes » partout.

Tout de même, cette haine contre la nation juive, jusqu’où va-t-elle se loger !

Je suis fatigué de dénoncer encore et encore l’imbécillité des journalistes, et je suis fatigué de dénoncer cette haine anti-juive qui suinte de partout, et dont la presse est le vecteur le plus important. Et cependant, je sais que je continuerai à dénoncer l’une et l’autre... même quand elles seront contenues dans un lapsus constitué d’une seule syllabe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gilbertilo 18/07/2012 17:54

Un lapsus est'il toujours révélateur?Vous faites un peu facilement des associations .Vous parlez souvent de haine dirigée là ou une majorité exprime une émotion à défaut d'une opinion réaliste.

Marcoroz 21/07/2012 16:11



Un lapsus est révélateur, par définition. Ici, je ne sais pas s'il s'agit de haine, mais une chose est sûre : quand le mot "sioniste" vient à la bouche d'un journaliste, a fortiori à propos
d'un homme politique qui n'est pas juif et dans un contexte qui n'a rien à voir avec Israël, ce n'est pas l'amour ni la bienveillance qui lui inspire ce lapsus.


 


Vous avez raison de faire remarquer que dès qu'il est question des Juifs, du judaïsme ou d'Israël, beaucoup de gens sont dans l'émotion. 



Miss caustic 11/01/2012 09:47

Ce qui guette c'est, plus que la fatigue, le découragement devant tant de connerie. Dénoncer encore et encore, pour que rien de ce comportement infecte qui renaît avec la régularité d'une montre
suisse, depuis bien avant l'invention de l'horloge, ne devienne pas une banalité parmi d'autre.Et les plus fatalistes et aveugles sont les juifs eux-même malheureusement.

Marcoroz 11/01/2012 10:26



Absolument.



Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz