Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 22:24

 
« Tous les rapports écrits  ou oraux ne faisaient jamais allusion qu’à l’événement actuel. En ce moment par exemple, en 1984 […], l’Océania était alliée à l’Estasia et en guerre avec l’Eurasia. Dans aucune émission publique ou privée il n’était admis que les trois puissances avaient été, à une autre époque, groupées différemment. Winston savait fort bien qu’il y avait seulement quatre ans, l’Océania était en guerre avec l’Estasia et alliée à l’Eurasia. […] Officiellement, le changement de partenaires n’avait jamais eu lieu. L’Océania était en guerre avec l’Eurasia. L’Océania avait, par conséquent, toujours été en guerre avec l’Eurasia. »

- George Orwell, 1984, chapitre III


Nul doute qu’en Russie Soviétique, le jour où Staline décida d’avoir comme partenaires les pays arabes, il serait vite arrivé un malheur au journaliste qui aurait rappelé que l’U.R.S.S. avait fourni au mouvement sioniste, via la Tchécoslovaquie, les armes dont il avait besoin pour gagner sa guerre d’indépendance, et que la même U.R.S.S. s’était empressée de reconnaître l’État d’Israël nouvellement proclamé.

Sous Ceausescu, la généalogie des Roumains a connu semblables métamorphoses. Il a été décidé officiellement, un beau jour, que le peuple roumain descendait des Daces. Plus tard, sur un avis du « Génie des Carpates », les Roumains ont changé d’ancêtres, les Daces laissant la place aux Romains. Quelques années ont passé, puis les Roumains ont appris qu’ils descendaient des Thraces.

Aujourd’hui, les adeptes des lendemains qui chantent continuent bien évidemment d’employer les mêmes méthodes. De la même manière que le « Conducator » manipulait la généalogie des Roumains, ils changent au gré des besoins de leur propagande celle des soi-disant « Palestiniens » qui, après avoir été des Arabes « de souche » puis des descendants des Philistins, puis des Cananéens, apprennent depuis l’année dernière – comme qui dirait, cela vient de sortir – qu’ils sont les authentiques descendants des Hébreux.

Quant aux Juifs, ce sont évidemment des imposteurs.

Il semble que l’idée selon laquelle les Juifs ashkénazes auraient d’autres ancêtres que les Juifs de l’Antiquité ait vu le jour dans le courant du XIXe siècle dans le cerveau perturbé de quelques Juifs éloignés de leurs racines, non comme une conviction sincère, mais plutôt comme un subterfuge visant à désarmer le racisme antisémite. La suite des événements a montré ce que valait ce genre de stratégie.

FrontonNéanmoins, dans les années soixante-dix, Arthur Koestler, qui souffrait probablement d’un problème d’identité, développa cette thèse fumeuse en brodant autour de la légendaire conversion des Khazars.

Trente ans plus tard, un gauchiste israélien s’en inspire à son tour et publie le livre que l’on sait. Pour la mouvance totalitaire, c’est du pain béni.

Naturellement, il ne suffisait pas de changer la généalogie des Ashkénazes. Qu’à cela ne tienne, les Séfarades descendront de Berbères convertis. Et pendant qu’on y est, ce sont tous les Juifs qui descendent d’ancêtres convertis au judaïsme.

Comme le faisait remarquer un de mes interlocuteurs sur le blog de Gilles William Goldnadel, le prétendu « prosélytisme » passé de la religion juive, tant vanté par Luc Ferry, est à la mesure du prétendu « colonialisme » sioniste : au bout de plus de trois millénaires, le premier a conquis à sa cause à peine 13 millions de personnes, soit 0,02 % de la population mondiale, tandis que le second se résume à un peu plus de 20 000 km2, soit 0,01 % de la superficie des terres émergées (et à un millième de l’ensemble des conquêtes du colonialisme arabe).

Selon ces nouveaux généalogistes autoproclamés, aucun des Juifs actuels ne descendrait des Juifs de l’Antiquité, dont les vrais descendants seraient aujourd’hui tous regroupés sur la terre de leurs ancêtres, sauf qu’ils sont tous musulmans – à part une minorité de chrétiens dont le nombre diminue de moitié à chaque génération (curieux phénomène, qui semble laisser de marbre le reste de la chrétienté).

En un mot, aucun Juif ne serait un descendant des Juifs de l’Antiquité, et aucun descendant des Juifs de l’Antiquité ne serait juif (cherchez l’erreur).

Ce tour de passe-passe trouve des échos en dehors de la gauche radicale, puisque le pape actuel, par exemple, est aussi de la partie (j’ai évoqué dans un article antérieur ses récents propos sur la « Sainte Famille » et sur la terre des « ancêtres »).

Il s’agit rien de moins que d’usurper l’identité du peuple juif. Ce n’est pas la première fois. Cela implique, logiquement, de le faire disparaître (certains ont essayé, au siècle dernier), ou à défaut, de le discréditer (d’autres ont employé cette méthode dans un passé plus lointain, avec un grand succès) ou encore, de tâcher de faire admettre qu’il n’existe pas. Ces trois méthodes ne sont évidemment pas exclusives l’une de l’autre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eric 14/02/2010 20:52


Salut,salut Marco.

Sujet fort interréssant en effet?Je dirais même passionnant pour un chercheur,comme pour un historien ou bien encore pour un féru de vérité(s).Ou bien encore à un citoyen, dont l'histoire et le
passé récents font que son admiration se porte vers "le Peuple élu de
D.ieu.Alors donc quoi de plus naturel de chercher et de chercher encore,même maladroitement mais toujours chercher.

Bravo pour ton site que je me promet de venir visiter plus souvent.On s'y sent bien.Pourquoi?Je ne sais pas.

Bon vent.!!!!


grandpas 13/02/2010 14:09


Trés bons texte, comme d' habitude mais les palestiniens viennent de Mars et les leurs voilées de Venus, c'est tout.


$penderz 12/02/2010 17:34


Chez moi on ne dis pas "Goy" mais "Gentile".
De toute maniere l'un ou/et l'autre ne me derange pas du tout.C'est quand meme bien mieux que "sale juif", "Youpin" et j'en passe non?!


Pascal Labeuche 11/02/2010 15:52


Marco, permets-moi de te dire que je suis très intéressé par ton blog.
Pourtant, je ne suis pas juif ! Mais ton point de vue, au-delà de ton peuple, est très pertinent, je trouve.
Et il est très enrichissant pour un "goy" (j'ai horreur de ce mot) de voir que des questions d'actualité dépassent le cadre individuel mais peuvent être débattues à l'échelle d'un peuple.
Continue !


Marcoroz 11/02/2010 16:04



Merci Pascal, sois le bienvenu sur mon blog. Je suis très touché par ton commentaire et par tes encouragements. Surtout que j'aime aussi te lire, sur ton blog et chez notre ami...

En réalité, en créant ce blog, je ne pensais pas du tout le centrer sur les Juifs ni sur Israël, mais des raisons font que j'en suis venu à privilégier ce sujet, et je m'en suis déjà un peu
expliqué.

Je me rends compte que le mot "goy" répugne à beaucoup de gens. Tu dois savoir, cependant, qu'il n'est habituellement porteur d'aucune connotation péjorative. C'est le
mot par lequel, depuis toujours, les Juifs désignent les "nations". Certes, les Juifs aussi sont une nation, mais cela, apparemment, beaucoup de gens ne sont pas du tout disposés à l'admettre.



Trumpeldor 11/02/2010 09:23


Super article Marco,oserais -je dire comme d'habitude ?
Sous jacent a celui-ci pointe,la déception,voire bien plus, des goyim et autres aravim d'etre arrivé no 2 et 3 dans la révélation divine....
La place de Poulidor n'a jamais fait rever que les Francais .


Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz