Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 11:53


En entrant dans la première salle de l’exposition que la ville de Boulogne-Billancourt a consacrée à Brigitte Bardot (en 2010), le visiteur tombe d’abord sur une affiche évoquant l’intervention de l’actrice en faveur des Rosenberg.

Dans les années soixante-dix, la télévision française avait diffusé sous forme d’une série d’épisodes un téléfilm poignant de Stellio Lorenzi, « Les Rosenberg ne doivent pas mourir ». Je me souviens de cette réplique de Marie-José Nat incarnant Ethel Rosenberg : « nous sommes les premières victimes du fascisme américain ». Il me semble que seul le sinistre journal Minute avait remis en question l’innocence de ce couple. Or, on sait aujourd’hui que Julius et Ethel Rosenberg étaient vraiment coupables, et qu’ils avaient mérité leur peine. J’ajouterai que le monde n’a pas fini de payer leur crime.

On ne peut évidemment pas reprocher à « B.B. » d’avoir pris leur défense, au début des années cinquante, comme tant de célébrités au premier rang desquelles Albert Einstein. Au contraire, c’était tout à son honneur. Mais ce que je voudrais souligner ici, c’est qu’à l’époque, la jeune star s’engageait déjà dans les causes humaines les plus nobles. Elle n’avait alors pas plus de dix-huit ans.

BB.jpgQuant aux animaux, ils ont toujours beaucoup compté pour elle, dès son enfance, et son engagement en leur faveur est connu dès 1962. Honte à tous ceux qui ont cru pouvoir affirmer que l’actrice s’était tournée sur le tard vers la cause des animaux pour telle ou telle raison opportuniste.

Dans le cadre de son combat pour les animaux, certains ont pu reprocher à Brigitte Bardot quelques bourdes, et je reconnais avoir été de ce nombre. Aujourd’hui, même si je me sens plus proche d’autres associations de défense des animaux, je ne peux que saluer avec respect le travail de la Fondation Brigitte Bardot et le mérite de sa fondatrice.

À cette exposition, il y avait un dessin de Sempé représentant des personnes agglutinées sur un trottoir et formulant des critiques à l’encontre de Brigitte Bardot : quelqu’un relativise sa beauté, un autre son talent, un troisième doute de sa postérité, etc. Quand le visiteur, après avoir lu toutes les bulles, contemple le dessin dans sa globalité, il s’aperçoit que toute cette foule fait la queue pour aller contempler l’intéressée dans une grande salle de spectacle.

Je songe aussi aux crétins qui prétendent comparer la beauté d’une femme de soixante-quinze ans passés à celle d’une jeune femme de vingt ans.

On pourrait dire que Brigitte Bardot, première femme à avoir incarné Marianne, est à la France ce que la reine Élisabeth II est à l’Angleterre. Seulement, les Français, un jour, ont coupé la tête de leur roi, et je crois qu’ils n’en sont toujours pas guéris.

Je regrette bien évidemment que cette unique figure emblématique de notre pays ait fini par lier son destin à celui d’un membre du parti que l’on sait, et surtout, qu’elle n’ait pas su se démarquer sans ambiguïté de l’appartenance politique de son mari. Cependant, je ne crois pas que ce soit la véritable raison pour laquelle elle est devenue une cible de choix pour ceux dont la spécialité est de tout désacraliser.

Finalement, peut-être doit-on retenir surtout le message que suggère Sempé : il est de bon ton, en France, de critiquer et de désavouer les héros et les stars les plus adulés.

Pour ma part, j’ai voulu prolonger sur ce blog l’hommage que je rends à Brigitte Bardot à l’occasion de ma visite de cette exposition, laquelle exposition a été prolongée, elle aussi, en raison de son succès.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Drôle de société
commenter cet article

commentaires

Pierrot,rêveur équitable 14/02/2013 15:45

ici
Pierrot,rêveur équitable du Québec

wowwwwwww
pour votre hommage à Brigitte Bardot
d'une très grande intelligence
conceptuelle))))

Dans le cadre de mon vagabondage
numérique, blogues musée pertinents mais aléatoires
pour mon oeuvre littéraire pertinente mais aléatoire,

permettez-moi de vous présenter
une de mes chansons
qui raconte la beauté du monde

DANS LA BEAUTÉ DU MONDE

dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai

deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent

dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai

suis devenu

un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines

un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines

une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine

le bout d’ses pieds
dans la rivière

dejà fini
l’été d’hier

reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté

sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant

je me prépare pour l’hiver
tel un enfant

car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou

comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan

comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban

je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent

Pierrot
vagabond céleste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

sur google,
Simon Gauthier, conteur, video vagabond celeste
www.simongauthier.com

merci
Pierrot,rêveur équitable du Québec

Heyoka 08/03/2010 11:34


Non seulement elle avait un corps, mais elle avait une gueule (ce qu'elle a toujours d'ailleurs) !
Dommage j'ai râté l'expo de BB, j'vais p'têt me tourner vers celle de MM...


$penderz 01/03/2010 21:43


En ce qui la concerne, elle a mit longtemps a devenir jeune.


sandrin 26/02/2010 18:29


j'ai toujours admiré cette femme pour son engagement envers les animaux. elle a tout donné à une cause qu'elle a toujours su juste. Elle est allée jusqu'au bout de son combat, malgré les critiques,
les difficultés. Et elle a gagné bien des batailles.
Pour ce qu'elle a fait comme bien, doit-on lui tenir rigueur de ses relations ? et combien qui se disent bien-pensants, ont fait autant de bien ? combien qui la critiquent agissent réellement ?
sur france inter il a été de bon ton pendant des années de se moquer d'elle. ceux qui défendent la cause des animaux sont souvent ridiculisés. je ne sais pourquoi. Sans doute dans l'esprit de
beaucoup de gens, ce n'est pas une bonne cause. seule l'humanisme serait noble, comme si défendre les animaux n'était pas participer à humaniser le monde, à le rendre sensible, et responsable de ce
qui l'entoure !
je sais qu'on est d'accord tous les deux sur bien des points, mais je voulais quand même exprimer mon point de vue.
et puis pour finir, sur ce visage qu'elle offre maintenant, ainsi vieux et usé, je dis là encore bravo. voilà une des plus belles femmes du ciné qui n'a pas mis dans ses priorités sa vanité, sa
petite personne...comme tant d'autres qui continuent à vendre des images retouchées et déformées, fausses et grotesques...
pour conclure, malgré ses dérapages, ou préférences en matière politique, c'est une femme qui a toute ma considération...


grandpas 25/02/2010 21:12


Il lui manquait ce " Je ne sais quoi!" qui lui aurait permis d' être au firmament du 7éme art, une Diva .


Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz