Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 14:28


Le 30 septembre 2000, le journal télévisé de France 2 diffusait quelques secondes d’images floues commentées par le correspondant permanent Charles Enderlin, lequel affirmait qu’elles représentaient la mort d’un enfant « palestinien » tué par l’armée israélienne. En réalité, on entendait crier en arabe « L’enfant est mort ! » alors que le garçon n’était pas encore censé être touché par la moindre balle. D’autre part, M. Enderlin n’était pas présent sur les lieux du tournage (tournage, c’est bien le mot qui convient). Les images venaient de lui être envoyées par son cameraman de confiance, Talal Abou-Rahma, lequel disait lui-même faire ce métier comme moyen de servir la « cause palestinienne »... (avec l’argent du contribuable français ?) Vous avez dit... Comment ? « Déontologie » ?

L’occasion de nuire était tellement belle qu’une fois n’est pas coutume, on offrit gratuitement les images à toutes les chaînes de télévision du monde (si je devais me contenter d’une seule preuve qu’il s’agissait là d’un complot antisémite, je crois que celle-ci me suffirait). Depuis, des millions de gens dans le monde ânonnent que l’armée israélienne, ou « les Israéliens, ou « les sionistes », ou même « les Juifs » ou simplement « ils » (auquel cas tout le monde comprend à qui le mot « ils » fait référence) « tuent des enfants ». Depuis, des centaines, des milliers de Juifs dans le monde ont été assassinés, blessés, agressés ou inquiétés au nom de ce qui s’était prétendument passé ce jour-là au carrefour de Netzarim.

« Ils l’ont dit à la télé » : combien de fois ai-je entendu ce genre d’idiotie ? Et si, de surcroît, on a vu des images, alors forcément... Forcément quoi, si l’on y réfléchit ? Qui s’est seulement demandé ce qu’un homme et un garçon de douze ans pouvaient bien faire en cet endroit et à cette heure, et pourquoi le prétendu père se réservait la meilleure protection derrière le fût en béton au lieu d’y placer son « fils » ? Qui a cherché à en savoir davantage ? Qui a fait le rapprochement avec le déchaînement de violence lancé la veille par Yasser Arafat contre les Juifs d’Israël, faussement accusés de vouloir démolir la mosquée Al-Aksa ? Qui a su que cette courte séquence était extraite d’une petite demi-heure de prises de vue comportant essentiellement des scènes « jouées » deux heures avant l’heure à laquelle les tirs sont censés avoir eu lieu ? Qui (à part moi) a eu l’idée de se demander en vertu de quelle curieuse perversion quelques images, même assorties d’un commentaire, sont censées constituer une « information » ?

« Que les réseaux familiaux de Charles Enderlin remontent jusqu’à l’Élysée (…) et que le maire de Paris (…) soit soucieux d’être en bons termes avec France 2, tout cela n’a bien sûr aucun rapport avec le soutien affiché (…). Dans le domaine du traitement du conflit du Proche-Orient, Charles Enderlin incarne l’Institution : il est le plus ancien dans le grade le plus élevé, un quart de siècle en poste, et jamais sa ligne éditoriale ne s’est écartée d’un millimètre de la position officielle française dans ce conflit. Quel que soit le ministre, de gauche comme de droite, on aime Enderlin, car il dit ce que le Quai veut entendre : que les Israéliens sont des brutes, que les colons extrémistes vont subvertir l’État juif, que Tsahal tue des enfants. » (Luc Rosenzweig)

Pierre-André Taguieff, chercheur spécialisé dans les questions de racisme et d’antisémitisme, a expliqué en quoi cet événement constituait une résurgence de la vieille accusation de crime rituel dirigée contre les Juifs.

Dans son arrêt du 21 mai 2008 (P.S.: l’arrêt n’est plus en ligne), la cour d’appel a débouté le journaliste fétiche du Quai d’Orsay (défendu par l’avocat de Jacques Chirac) et la chaîne gouvernementale, qui poursuivaient Philippe Karsenty pour diffamation et avaient eu gain de cause en première instance. M. Karsenty avait écrit que Charles Enderlin et Arlette Chabot devaient être démis de leurs fonctions immédiatement pour avoir diffusé un faux reportage.

Jean-Pierre Bensimon propose une analyse subtile de cette affaire, dans laquelle il évoque des responsabilités et des complicités au plus haut niveau. Si vous n’avez pas suivi les rebondissements de l’affaire, le plus simple pour en avoir un rapide aperçu est de consulter Wikipedia (P.S.: article de Wikipedia remanié depuis en faveur des faussaires). Ne manquez pas, ensuite, de regarder une intéressante vidéo, pas très longue, qui démonte (et démontre) l’imposture (P.S.: la vidéo n’est plus en ligne).

Oui, tout cela n’était qu’une mise en scène, et il est bien temps que le scandale éclate. Comme l’a exprimé la journaliste Elisabeth Lévy (P.S.: dans un de ses sursauts de dignité), il aura fallu huit ans pour qu’un tribunal décide qu’on a le droit de se poser et de poser des questions... 

...Et ceux qui n’auront pas lu l’article de Jean-Pierre Bensimon devront peut-être attendre quatre-vingts ans pour savoir qui a bien pu prendre la décision de diffuser le mensonge dans le monde entier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marouan 12/06/2008 22:37

Tu avai raison Marcoroz c'est desolant de voir des choses comme sa les medias qui sont pourtant censé eclairé le monde sur se qui se passe dans le monde et pas d'inventé des histoire qui font vendre

Naibed 04/06/2008 18:43

Je me suis permise de faire référence à votre article ici sur mon blog :

http://naibed.blogspot.com/2008/05/comment-les-mdias-franais-contribuent.html?showComment=1212582000000#c8047432254128577101

Merci pour votre article,

Yéhoudi 26/05/2008 12:08

tu vois, Marco,dés le début de la grande mystification je posais la question a moi, autour de moi..comment le "papa" n'a pas mieux protégé son mome, en l'enveloppant contre lui,a l'intérieur de ses bras, en faisant de son corps un bouclier, avec le fut en béton à deroite du meme,le miur derrièe lui et le corps de son père derrière lui

mais ce ne devait pas etre prévu dans le casting sinistre..

Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz