Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 22:22

J’ai regardé le documentaire « Apocalypse », d’Isabelle Clarke et Daniel Costelle (il s’agissait en fait du troisième et du quatrième épisodes), qui était suivi d’une interview des auteurs. J’ai certes relevé deux ou trois petits détails discutables dans le film, mais dans l’ensemble, je dois reconnaître qu’il était remarquable (P.S.: bof, pas tant que cela, finalement).

Je m’imaginais que la discussion aussi serait intéressante. Mon illusion s’est rapidement dissipée. Je n’aurais pas pensé que deux personnes ayant réalisé une production de cette qualité pouvaient, sur un plateau de télévision, se montrer incapables d’ouvrir la bouche sans proférer une énormité.

C’est d’abord Isabelle Clarke qui a expliqué qu’Hitler était peut-être juif, sachant que l’identité de son grand-père paternel ne pouvait pas être connue.

Selon les lois de Nuremberg, la présence dans l’ascendance d’un seul parent ou grand-parent juif suffisait à établir le caractère non-aryen de la personne considérée (Wikipedia). Non-aryen ne voulait cependant pas dire juif.

Dans le « statut des Juifs » de Pétain, était « regardé comme juif [sic] toute personne issue de trois grands-parents de race juive ou de deux grands-parents de la même race, si son conjoint lui-même est juif ». Mais pour Isabelle Clarke, comme pour les imbéciles qui affirment que Nicolas Sarkozy est juif, un grand-parent, même inconnu, suffit.

Si j’écrivais qu’une personne élevée dans la religion catholique par deux parents catholiques doit être considérée comme protestante, dès lors qu’un de ses deux grands-pères l’était, je suis sûr qu’on commencerait à douter de ma santé mentale.

Si j’affirmais qu’un homme ayant au moins trois grands-parents noirs est peut-être un Blanc, tant qu’on n’est pas en mesure de prouver que son quatrième grand-parent n’était pas blanc, j’imagine qu’on me croirait fou (il est vrai qu’il semble généralement admis, si je me réfère à quelques exemples d’actualité, qu’un homme ayant autant d’ancêtres blancs que d’ancêtres noirs est un Noir).

Mais tout indique que dans ce domaine aussi, il y a deux poids et deux mesures dès que c’est des Juifs qu’on parle. C’est d’ailleurs ce qui explique, au moins pour une grande part, les curieuses réactions que suscite ma liste de non-juifs.

L’identité juive serait donc un gène que l’on pourrait avoir hérité, par exemple, d’un grand-père biologique inconnu ? Voilà qui renvoie à la théorie racialiste des nazis, mais même selon cette théorie, un grand-parent ne suffisait pas.

Et puis, enfin, définir la judéité de cette manière, se rend-on compte de ce que cela suppose de mépris pour toute la dimension religieuse, spirituelle, culturelle, historique et morale du judaïsme ?

Quand Daniel Costelle a pris à son tour la parole, il a commencé par assimiler le nationalisme à Hitler (ou le contraire, peu importe). C’est là que j’ai éteint la télé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Pan dans les dents
commenter cet article

commentaires

Marcoroz 30/09/2012 22:37

Edouard Husson :

(...) l'absurde insistance sur la possible ascendance juive de Hitler, une thèse bien éculée, et dont on se demande bien pourquoi les auteurs la réhabilitent. Que le père de Hitler n'ait pas su
l'identité de son vrai géniteur, quoi de plus banal dans une région (...) où les naissances illégitimes étaient particulièrement nombreuses (...) Que Hitler n'ait pas su, contre les critères du
régime qu'il avait établi, prouver l'origine de ses quatre grands-parents, certes. Mais de là à nous refaire le coup d'un Hitler peut-être juif, il y a un grand pas (...) il aurait fallu se
rappeler que la thèse des ancêtres juifs de Hitler est un symptôme de la mauvaise conscience européenne et occidentale vis-à-vis du judéocide : ce serait si pratique de pouvoir se dédouaner de
siècles de persécutions culminant dans un génocide et de pouvoir dormir tranquille car un Juif aurait décidé de tuer massivement d'autres Juifs...

http://www.edouardhusson.com/Apocalypse-Hitler_a244.html

Jean 09/12/2011 19:38

Je suis arrivé depuis le blog : lantisemitisme.canalblog.com

Wikipédia ? Vous ne préférez pas le site du Ministère Israélien des Affaires Etrangères ?

Apparemment, il y a plusieurs amendements à la loi dont vous citez le passage le plus restrictif.

Notamment : est considéré comme Juif toute personne ayant pu être persécutée par les Lois de Nüremberg (où il suffit d´un seul grand-parent juif).

D´ailleurs, je vous signale que des centaines de milliers de citoyens de l´ex-URSS ont obtenu leur nationalité israélienne sur la base de leur judaïsme; ce dernier point étant souvent contesté par
des rabbins.

Je vais continuer à faire des recherches pour savoir si oui ou non Sarko peut bénéficier de l´hospitalité israélienne (ne me dites pas que cela ne serait pas un grand service rendu à la France :) )

Jean 09/12/2011 04:59

La loi israélienne dite "du retour" considère que Sarkozy est un Juif. Sauf erreur, cette loi estime qu´on est juif dès lors qu´un au moins des 4 grands-parents l´est.
Si Sarkozy débarque à Ben Gourion, il pourra demander la nationalité israélienne. Ou y-t-il quelque chose qui m´échappe ?

Marcoroz 09/12/2011 10:27



Wikipedia, à propos de la Loi du retour :


 


"(...) pour les besoins de cette loi, un Juif désigne une personne née d’une mère juive ou convertie au judaïsme et qui ne pratique pas une autre religion. (...)"


 


Il y a donc bien erreur, et quelque chose vous échappe. Et même, vous avez tout faux.


 


Au fait, comment êtes-vous arrivé sur cette page ? En cherchant sur Google l'expression "Mais alors" ?



Léon 01/11/2011 01:06


Si vous aviez continué à regarder l'interview, vous n'auriez pas été déçu de la suite.
C'est la nièce de Drucker qui ouvre le bal et qui a confirmé par la pertinence de ses interventions, qu'elle doit sa place plus à sa plastique et sa famille, qu'à de véritables qualités
intellectuelles et professionnelles. Elle a d'abord remis à sa place le pauvre Mathieu Kassovitz parce celui ci disait qu'Hitler était un stratège politique incroyable. L'incendie du Reichstag, la
nuit des longs couteaux, le retournement complet de toute la diplomatie européenne par le pacte germano-soviétique sont en effet des actions politiques à noter à ce propos. Mais Marie Drucker,
n'écoutant que son courage se met à agresser Kassovitz sur un ton volontairement accusateur:
"Ah oui ! La politique économique de Hitler est elle resté dans l'histoire ? Et sa politique de gestion du buget est elle resté dans l'histoire ?" Kassovitz ne sait alors que trop répondre et peine
alors à revenir dans le contexte de sa phrase.
Mais non contente de son premier exploit, Marie Drucker se tourne ensuite en direction des deux réalisateurs pour leur sortir la bombe de la soirée: "Ne craignez vous pas de susciter la sympathie
envers Hitler de par votre documentaire ?". Danielle Costelle l'assure alors de n'être pas devenu pro-hitlérien en réalisant ce documentaire. On ne peut alors s'empêcher d'éprouver un certain
sentiment de gène pour notre présentatrice.

Ensuite vient le psy de la soirée dont j'ai oublié le nom et qui après avoir traité Hitler de malade mentale (malgré le fait que bien de ses actions montrent au contraire un homme implacablement
rationnel), commence à nous parler du "Mal" dont Hitler serait l'incarnation. La notion de "Mal" sera également reprise par Marie Drucker pour nous faire entrer dans une vision quasi religieuse
d'Hitler, très loin de l'analyse scientifique et historique du documentaire.
Enfin pour finir, le réalisateur Daniel Costelle nous avoue que sont prochain documentaire sera sur la période 1889-1989. Pour nous parler de quoi me demanderez vous. Pour nous parler "du siècle de
la guerre" et de "l'apocalypse" avec pour ouverture l'année de la naissance de Hitler et fermeture la chute du mur de Berlin. C'est là que j'ai pouffé intérieurement.
On se demande le rapport entre la naissance de Hitler et la chute du mur de Berlin et même le rapport entre ces deux évènements et le sujet du "siècle de la guerre" en lui même. On se demande
pourquoi faire commencer le siècle de la guerre en 1889 puisque celles de 1870 ou encore la guerre civile américaine furent des boucheries infernales. On peut objecter que la chute du mur,
n'empêcha pas la guerre civile des Balkans avec son lot de massacre à cause la recherche de l'épuration raciale, le génocide rwandais, les exactions des talibans, la guerre de Tchétchénie et
autre.
Pour le coup, nous aurons alors affaire à un pure produit du prêt à pensée bien pensant qui sévit à la télé ces derniers temps et que je ne suivrait certainement pas ou alors seulement d'un oeil
amusé.


Marcoroz 01/11/2011 08:14



En effet, j'ai entendu dire que Marie Drucker avait été nulle. Votre commentaire me confime que les réalisateurs, sortis de leur compétence technique, aussi bien que la présentatrice,
ne sont bons qu'à nous sortir du "prêt-à-penser bien pensant", comme vous dites. Merci à vous, de m'avoir résumé ce que je n'ai pas eu la patience de me farcir ce soir-là.



Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz