Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 11:02

D’habitude, quand un insecte s’aventure chez moi, je ne lui prédis pas un grand avenir dans mon intérieur. Aussi, je le remets délicatement dehors.

Cette fois, j’ai fait le contraire. Début janvier, j’ai recueilli une punaise des végétaux qui se tenait immobile sur mon balcon, les pattes en l’air, par près de 0°C. Je me suis dit qu’elle était mal partie pour passer la nuit, surtout par ce froid, et je l’ai déposée dans le pot de mon impatiens.

Nezara-viridula-1a.jpgJ’héberge donc dans ma salle de séjour, depuis trois semaines, un insecte hémiptère hétéroptère pentatomorphe (ah, les classifications !). On me le confirme (merci Lucie), il s’agit de l’espèce Nezara viridula.

Ma punaise ne quitte pas sa plante, elle semble s’y plaire. On remarquera le changement de couleur intervenu en l’espace de quelques jours.

Il est malaisé pour le profane de distinguer Nezara viridula de Palomena prasina (ne parlons pas de distinguer Palomena prasina d’Acrosternum heegeri). Mais la plus belle punaise pentatomorphe, à mon goût, est Carpocoris purpureipennis (à ne pas confondre avec Dolycoris baccarum).

Quand j’étais enfant, j’avais un temps pensé à devenir entomologiste, mais un ami de mon père m’a dit que je serais obligé de faire des collections. Il n’en a pas fallu davantage pour me faire abandonner ce projet. Moi, gazer et crucifier des petites bêtes ? Devenir un nazi ?

Naturellement, mon dégoût pour le sang m’empêchait aussi de songer à une carrière dans la médecine. Pour les études vétérinaires, j’entrevoyais le même problème.

À l’adolescence, j’ai aussi renoncé à envisager des études de musicologie le jour où quelqu’un de mon entourage m’a informé qu’il était obligatoire de chanter.

Nezara-viridula-7a.jpgC’est ainsi que je me suis finalement retrouvé dans la filière des études de gestion. Et cependant, la gestion est toujours restée pour moi une abstraction, et les études de gestion un oxymore.

Le monde de l’entreprise offrait, me disait-on, de nombreuses possibilités de métiers. Tout cela restait bien vague à mes yeux, mais il y avait un établissement réputé à trois stations de métro, sans changement.

Et puis dans les entreprises, je n’aurais jamais de cadavres à disséquer ni d’insectes à transpercer. J’évoluerais dans un univers propre, sans seringues, sans opérations chirurgicales, sans avoir à me confronter aux horreurs de l’anatomie humaine ou animale ni aux disgrâces du corps humain. Je n’aurais pas non plus besoin de chanter.

Je n’allais pas tarder à déchanter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Douar_Nevez 02/03/2011 19:35


Waouh, tu es drôlement calé !!!
Merci pour ton passage sur mon blog.
Moi aussi je remets les petites bêtes dehors et je ne trouve aucune "sale".
Bonne soirée.


Nathan 25/01/2011 07:38


J'adore le fait que vous ayez choisi ce cursus du fait qu'il n'y a pas de changement de ligne de métro... HIHIHI

C'est vrai que la vie est étonnante, et que notre destin semble être entre nos mains,mais Dieu, grand pervers sous l'éternel...s'amuse à déjouer nos désirs.
Ott azoï!


Miss caustic 24/01/2011 18:28


J'adore !


sandrin 24/01/2011 17:47


j'aime assez l'évidence de ton propos : et c'est ainsi que je devins gestionnaire !!
bien sur.
Enfin quoi, tu imaginais le monde de l'entreprise policé, gouverné par des hommes affables et aux moeurs douces ? ahahaha.


Marcoroz 24/01/2011 17:51



Ahahaha ! En fait, je n'imaginais rien. Je n'ai jamais eu beaucoup d'imagination.



grandpas 24/01/2011 15:10


Punaise mais c'est bien sûr, s'exclama le concombre masqué en regardant l'inspecteur Canardo, cette jolie Nazrala est une terroriste. Ses tâches indiquent le nombre de ses victimes, la
misérable.

Gobons là!


Marcoroz 24/01/2011 15:20



Qu'elle soit virée de là, la viridula ?



Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz