Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 16:00

 

Trois mois sans publier un seul article ! Pour me rattraper, voici quelques-unes de mes propres réflexions sur différents sujets, telles que je les ai publiées lors de discussions sur divers blogs au cours de ces dernières années :

 

 

Sur l’abattage rituel :

 

Jusqu’ici, il semble que l’abattage industriel et les élevages en batterie, dont la similitude avec les camps nazis a été justement évoquée, trouvent leur place dans la « civilisation occidentale » ; de même que la chasse, sous ses différentes formes (plus cruelle l’une que l’autre), la pêche, sous ses différentes formes (plus cruelle l’une que l’autre), la destruction des écosystèmes et du cycle de l’eau, les spectacles d’animaux exotiques et les parcs à dauphins, la corrida, et j’en passe. Dans ces conditions, montrer du doigt l’abattage « rituel », halal ou cachère, en évoquant la souffrance des animaux, est pour le moins suspect.

 

 

Sur les chiens, les chats et les trottoirs :

 

Pourquoi devrions nous accepter des animaux ce que nous n’accepterions pas des gens ? Ou plus exactement, pourquoi devrions-nous accepter sur nos trottoirs des étrons et de la pisse quand cela vient des chiens, et pas quand cela vient des humains ?

 

Les chats ne sont pas plus propres que les chiens. La différence, c’est que le maître du chat l’habitue à une litière à la maison, tandis que le maître du chien habitue son chien au trottoir. Si c’était le contraire, les trottoirs seraient jonchés de crottes de chats et ce ne serait pas plus ragoûtant.

 

 

Sur les centres d’intérêt des gens :

 

Il y a quelque temps, j’avais évoqué l’affaire Al-Dura dans ma propre famille. Mes interlocuteurs ne voyaient pas de quoi il s’agissait. Ce nom ne leur disait pas grand chose. Un matin, je parlais de Charles Enderlin à un ami qui habite en région parisienne, qui est juif et qui passe chaque année ses vacances d’été en Israël. Il ne voyait pas qui c’était. Parfois j’ai l’impression que je vis dans un autre monde que tous ces gens qui m’entourent. Et alors, je m’étonne un peu moins qu’ils croient tous, par exemple, qu’il y aurait deux peuples sur une terre, qu’il faut faire la paix, un tas de bêtises

 

Et pourtant, ceux dont je parle ont fait des études supérieures, ont un métier scientifique ou autre, ont des activités culturelles, lisent des livres, sont abonnés à des magazines. Il est vrai que je suis le premier à relativiser tout cela, surtout en ce qui concerne ce dernier point…

 

Je remarque que lorsque nous recevons des amis ou quand nous sommes reçus, on ne discute jamais de ces problèmes. On parlera des enfants, des parents, des vacances, de tel ou tel magasin qui fait des promos, de tel ou tel restaurant… En famille, c’est la même chose.

 

C’est pour cela, je pense, que nous nous retrouvons sur certains blogs, pour des discussions intéressantes que nous n’avons pas avec les gens qui nous entourent, pas même avec nos amis et nos proches. En tout cas, c’est ainsi en ce qui me concerne.

 

Et, en effet, comment les « jeunes des banlieues », par exemple, pourraient-ils réfléchir aux grands problèmes du monde, si même ceux qui, en raison de leur éducation, de leurs études, de leur métier, de leurs hobbies, croient appartenir à une certaine élite, en sont eux-mêmes incapables ? Comment les voyous incultes des zones bétonnées où règnent les gangs pourraient-ils exprimer autre chose que des vieux clichés ridicules, si seules les personnes qui fréquentent certains blogs particuliers échappent à ce prêt-à-penser ?

 

 

Sur l’affaire Al-Dura :

 

Même si l’imposture Al-Dura n’en avait pas été une, même si le garçon avait vraiment été tué, et même s’il avait été tué par des soldats israéliens, et même si ces derniers s’étaient réellement amusés pendant 45 mn à essayer de le dégommer (comme l’ont affirmé Enderlin et son caméraman), eh bien, la diffusion de ce « reportage » n’en aurait pas moins eu les effets dévastateurs qu’elle a eus. Je veux dire que même dans cette hypothèse absurde où il se serait agi d’un fait authentique, Enderlin et France Télévisions, en rapportant ce fait à leur manière, se seraient rendus coupables d’incitation à la haine antisémite et au meurtre. Daniel Pearl et les autres n’en auraient pas moins été torturés et tués à cause de cela. Mais on dirait que personne autour de nous n’en a l’idée.

 

Or, la réalité est pire encore, puisque tout ce déferlement de haine, de violence et de meurtres, qui est loin de se tarir, a été provoqué par une mystification totale, un « bidonnage » dont on n’en revient pas qu’il ait si bien marché, alors qu’il était pourtant si mal ficelé, et que, dans cette histoire telle qu’Enderlin et ses comparses nous l’ont présentée, rien ne tient la route.

 

 

Sur l’avortement :

 

Ceux qui dénoncent la légalisation de l’avortement ont tendance à préférer jouer sur l’émotion plutôt que d’utiliser les arguments rationnels qui, sans doute, leur font défaut. Primo Levi disait qu’il faut se méfier de ceux qui veulent nous convaincre par d’autres voies que la raison. Quelqu’un m’écrit que c’est d’un enfant qu’il faut parler, non pas d’un fœtus ou d’un embryon. Je lui réponds que les mots fœtus et embryon désignent le fœtus ou l’embryon, comme le mot téléphone sert à désigner le téléphone et comme le mot écureuil sert à désigner l’écureuil. Un enfant est un enfant, un embryon est un embryon. Vous reprochez aux gens de gauche de pervertir le sens des mots, lui dis-je, mais vous faites la même chose.

 

Par ailleurs, je suis bien persuadé qu’un certain nombre de sexagénaires et de septuagénaires qui se sont opposés à la légalisation de l’IVG dans les années soixante-dix ne s’étaient pas montrés aussi acharnés à défendre « la vie » trente ou trente-cinq ans plus tôt, quand on déportait les Juifs y compris les enfants et les femmes enceintes.

 

 

Sur la corrida :

 

Je pense que les rares fois où l’homme est blessé par le taureau, cela procure aux spectateurs la même jouissance que lorsque c’est le taureau qui est blessé. Et sur ce point, ce ne sont pas ceux qui prétendent, contre toute évidence, qu’il s’agirait d’un combat loyal, d’une sorte de duel, qui pourront me contredire. Dans les deux cas, le sang dont la vue les émoustille tant est de la même couleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Drôle de société
commenter cet article

commentaires

Miss caustic 07/07/2012 20:50

Moi c'est plus précisément le paragraphe sur l'IVG qui me parle.
Je me souviens très bien des innombrables débats télévisés et radiophoniques sur le sujet il y a des lustres. Personne ne parlait jamais du devenir de ces enfants non désirés.Les femmes disaient
"Mon corps m'appartient", les autres qu'on tuait un être vivant, mais jamais rien sur l'enfant pas voulu, pas désiré et déjà pas aimé, à venir. J'avais une amie qui s'occupait d'enfants du juge
comme on les appelait. Elle travaillait dans une maison qui les accueillait dès 3 mois. Et parfois une femme enceinte dont les enfants étaient dans cette maison, montrait son ventre en disant,
"Celui-là aussi il sera pour vous !"

Yéhoudi 26/06/2012 20:21

"parfois j' ai l'impressions que je vis dans un autre monde ......etc ...ERtc...."

alors là!!

BINGO !!

t' es pas le seul

je parlais dimanche chez ma soeur a un monsieur Juif et sa femme des Marannes portugais....j' aurais raconté la vie amoureuse Bilbo le Hobit j' aurais eu plus de succès

alors je me fais plaisir et je ME récite l' Albatros de Beaudelaire....

et y a une dame qui a eu l' outrecuidance de me soutenir que la musique du film (une partie) de Soleil Vert c'était la 9 eme de Bite au vent !!!

j' en aurais pris du poison...

amitiés :lol:

Marcoroz 27/06/2012 09:56







Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz