Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 10:59

Parler de « mariage homo », c’est faire violence au vocabulaire, nous dit le psychanalyste Daniel Sibony. C’est aussi faire violence à la raison.


Les mauvais arguments que j’ai pu lire ou entendre jusqu’à présent en faveur du « mariage » entre deux personnes du même sexe relèvent d’une confusion mentale affligeante.


Par exemple, quelqu’un fait valoir que la vie privée est un droit absolu, et que ce que l’on fait dans son lit, entre adultes consentants, ne regarde personne. Je lui demande alors si le mariage se fait dans un lit. Cette personne confond deux choses qui ont fort peu de rapport entre elles, sinon un rapport d’opposition : le mariage et la sexualité.

 

Rose.jpgLa sexualité est une chose intime entre deux individus et ne regarde personne d’autre. Au contraire, le mariage fait intervenir des tiers extérieurs. Deux personnes ne se marient pas : on les marie. Je m’en tiendrai ici au mariage civil, mais c’est valable aussi dans le contexte du mariage religieux. Un mariage ne peut avoir lieu que sous la responsabilité et par l’action présente d’une autorité : en l’occurrence, le maire, qui vous marie « au nom de la loi ». En outre, deux témoins y participent, devant un public (les familles, les amis, etc.) et généralement une certaine publicité est donnée à l’événement. Sans même compter la photo dans un jardin public et la réception habituelle. Pour un mariage, il faut des témoins, et l’on prend le monde à témoin.

 

Le mariage ne relève donc pas de la vie privée. C’est un acte public. Si votre sexualité ne regarde que vous, votre mariage regarde beaucoup de monde, à commencer par la municipalité, les témoins, les amis, le père, la mère et le fisc. C’est même le peuple tout entier qui vous marie, vous et votre futur conjoint, par la main de son représentant élu. Le peuple est concerné.


Certains l’ont fait remarquer, un des plus grands paradoxes de ce parti pris pour le « mariage homo » est que ce sont généralement les partisans de la sexualité avant le mariage et sans le mariage, voire à côté du mariage, qui semblent considérer le mariage comme le cadre indispensable de la relation homosexuelle. D’ailleurs, il aura fallu, pour promouvoir ce projet absurde de « mariage pour tous », un président concubin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Un monde de fous
commenter cet article

commentaires

ELLYPSO WARATAHS 10/02/2014 02:36

J'adore la conclusion très ironique sans être méchante. :-D Je la trouve même rigolote dans sa forme surtout : ça pourrait être dit dans un one man show. Avec le ton et le débit adéquats, ça
pourrait faire rire la foule.

Sinon, sur le fond, j'aurais mille fois préféré une union homo reconnue par un autre titre et délestée de tout ce qui concerne les enfants. Par contre, sur un plan fiscal, on aurait pu rejoindre le
mariage, surtout pour la demi-part au lieu d'une seule lorsqu'on est célibataire.
L'abbé Pierre avait proposé "l'alliance" pour désigner l'union de 2 personnes de même sexe. Non seulement, le terme était bien + beau et encore + significatif mais en outre, l'existence de 2
contrats de couple bien distincts auraient montré que si la loi reconnaissait l'existence des couples lGBT, elle reconnaissait par là aussi qu'il existait une différence : un couple H/F n'est pas
un couple H/H ou F/F, ne serait-ce que parce que la psychologie d'un homme n'est pas tout à fait celle d'une femme à cause des hormones sexuelles notamment. La culture influe bien sûr,
majoritairement, mais de là à la considérer comme accessoire, c'est abusif et malhonnête. On rejoint les études de genre là !

Je suis moi-même gay ; j'ai vraiment en fin de parcours défendu le texte de loi lassé par l'homophobie si violente des dernières semaines mais au fond de moi, je SAIS que ce texte est mauvais,
inique et terriblement immoral parce qu'il défend d'abord une vision éminemment EGOÏSTE de la société. Or, l'égoïsme est tout ce que j'abhorre : l'état du monde parle assez de lui-même pour montrer
ses effets dévastateurs.

Pour moi, la reconnaissance de l'existence de l'amour homo n'a pas à être discutée : il doit pouvoir exister au grand jour mais pas en singeant le couple hétéro auquel il ne ressemble pas DE FACTO,
physiquement ET PSYCHIQUEMENT. Et je ne suis pas du tout un gay honteux (argument lancé à chq homo pas d'accord avec le discours unique officiel). Seulement, la vie LGBT bâtie sur une laisser-aller
sexuel (j'omets volontairement le mot "liberté") s'est toujours définie pour la +part des couples LGBT, et gays (hommes) surtout, CONTRE un cadre moral restrictif propice à la prise en charge
d'enfants. C'est incohérent. C'est le respect des différences qui rend compte du degré de civilisation d'une société. Dans un champ, il y a des bleuets, des marguerites, des coquelicots, et toutes
ces fleurs font la beauté même du paysage devant nous. Ce n'est parce que l'on va préférer les marguerites que tout à coup, les autres fleurs auront moins de valeur. On leur donne simplement une
place différente dans notre vision du monde mais en rien inférieure. Une fleur reste une fleur peu importe ce qu'on pense d'elle. L'égalité est avant tout dans la VALEUR, l'ÊTRE, pas dans l'avoir
et l'obtention d'un droit à moins bien sûr qu'il soit bien adapté à notre réalité. Ce qui n'est pas le cas du mariage en Occident. Plutôt qu'un accès à l'égalité de valeur, cette loi symbolise pour
moi la DICTATURE de l'égalité idéologique, L'EGALITARISME. Ce qui est bien différent. Tout le monde pareil : nivellement absolu. Mais de la part de Mme Taubira, encensée par le monde LGBT, mais qui
est une personne à l'esprit obtus (sa manière très autoritaire de mener ce dossier ne laissait guère la place à la controverse officielle) quoi qu'on puisse en penser.

Voilà un commentaire qui deviendra certainement un article sur mon blog, une fois un peu remanié.

Bien à vous !

Hanna 18/04/2013 17:26

Pas besoin d'un commentaire intelligent, l'article se suffit à lui-même, clair et précis. Kol hakavod!

Marcoroz 18/04/2013 18:18







grandpas 12/04/2013 22:29

Excellent commentaire et si ce n'est le plus censé que j'ai lu sur le sujet du "mariage pour tous"

Marcoroz 13/04/2013 10:39



Merci Grandpas ! Cela dit, je n'ai abordé qu'un aspect du sujet.



Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz