Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 14:30

 

Les 18 et 19 décembre, les chasseurs du département de Tarn-et-Garonne vont traquer le SDF pour le plus grand bénéfice de Secours faune sauvage (SFS). Une démonstration de solidarité envers les animaux qui a valeur dexemple.

 

Lannée dernière à la même époque, neige et mauvais temps avaient quelque peu contrarié lopération. Une trentaine de personnes démunies avaient été abattues et remises aux responsables de la section départementale de Secours faune sauvage, après avoir été découpées et conditionnées à Paris.

 

Cette fois, François Caritas, président de la fédération départementale de chasse, a promis (…) « entre 70 et 80 êtres humains » à Bernard Solidert, président départemental de SFS. Les 18 et 19 décembre, une grande partie des associations locales de protection des animaux va participer à cette nouvelle opération caritative en faveur des rats, des buses et des corbeaux les plus défavorisés.

 

ViandeMais par rapport à lannée dernière, quelques modifications dimportance sont intervenues. Cest ainsi que linspection des cadavres sera effectuée par des militants qui ont suivi une formation spécifique à la morgue. Les humains abattus ne prendront pas la direction de la capitale pour être conditionnés. Cette fois, tout se fera dans le département, grâce à tous ceux qui ont décidé dapporter, eux aussi, leur quote-part à ce bel élan de générosité.

 

Par ailleurs, Pierre Boncouteau, chef du pôle de la protection de la population animale (…) précisait hier matin à propos de cette opération : « LÉtat va jouer un rôle daccompagnateur dans cette démarche fort louable. Les services vétérinaires ont un rôle de conseiller technique à jouer afin dapporter la garantie que le mode opératoire correspond parfaitement aux normes en vigueur ». Dimanche 19 décembre, les corps seront livrés à la ferme pédagogique de Sanguy, à Nolent. Lundi après-midi, les bouchers procéderont à la découpe (…). Secours faune sauvage prendra ensuite le relais pour effectuer la distribution du produit de cette chasse peu banale dans ses dix sites et auprès des refuges pour animaux. Un bel exemple de dévouement en faveur de nos amis des bois.

 

 

Adaptation d’un article publié sans honte sous le titre « Les chasseurs ont bon cœur » (difficile de trouver plus cynique) le 10/12/2010 sur Ladepeche.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcoroz - dans Un monde de fous
commenter cet article

commentaires

Beuche 21/12/2010 22:37


Très bon ! Je goûte beaucoup cet humour noir que tu renvoies à la gueule du cynisme des journaleux à la bonne conscience.


Marcoroz 26/11/2011 22:35



Merci !



grandpas 12/12/2010 12:54


Si les chasseurs n'existaient pas, tous les problèmes du monde seraient résolus.

Je pense même que l' on devrait jeter tous ces assassins de gentils animaux et les donner en pâture à ces mêmes bêtes.

Ce matin, un lapin a tué un chasseur, ect.............

Savez en combien un troupeau de gentils herbivores peut engloutir un champs de si douces céréales, non! Moins d' une journée et encore dans ce cas elles ne sont pas en forme.

La Corrida , ce n'est pas ma culture donc je trouve cela barbare mais on devrait interdire les concours de pigeons dans le nord de la France, ces derniers vivent en cage la plus tard du temps.

Evitez de vous approchez de trop prés d' un coq de combat, ils risquerait de vous crever les yeux , c'est dans sa nature.

Lisez donc le loup et Marlaguette !

Je ne suis pas chasseur et aucun de mes parents mais sachez que la plupart des sociétés de chasse entretiennent les jolis bois où vous promenez les fins de semaine avec vos enfants et la chasse ne
se pratique que certains mois de l'année et jamais lors des périodes de reproduction des animaux.

Où sont les écolos des villes quand les animaux ont besoin de soins ?

Désolé Marc, tu es un homme profondément humain mais il t 'arrive de dire des bêtises comme tout le monde.


Marcoroz 12/12/2010 14:35



"Si les chasseurs n'existaient pas, tous les problèmes du monde seraient résolus":


 


Personne n'a jamais prétendu cela.


 


 


"...combien un troupeau de gentils herbivores peut engloutir" :


 


Les troupeaux d'herbivores, dans nos contrées, font bien plus souvent partie des animaux d'élevage - et donc de l'industrie humaine - que de la faune sauvage. 



 


"un coq de combat" :


 


Un "coq de combat", c'est aussi une fabrication humaine. Un coq n'est pas naturellement "de combat", pas plus qu'un cheval n'est naturellement "de trait", un lapin "de laboratoire" ou un
taureau "de corrida".


 


 


"...la plupart des sociétés de chasse entretiennent les jolis bois où vous promenez..." :


 


Sauf qu'il est trop souvent dangereux de s'y promener, à cause des chasseurs justement.


 


 


"...jamais lors des périodes de reproduction des animaux":


 


J'ai connu il y a quelques années un chasseur dont les chiens avaient dévoré des marcassins qui venaient tout juste de naître, sous les yeux de leur mère. Ce chasseur et ces collègues se
gardaient bien de chasser lorsqu'ils savaient qu'une laie allait avoir des petits ou venait d'en avoir. Mais cette fois-ci, pas de chance, on ne savait pas. On n'avait pas
prévu. Dommage pour la mère et pour les petits (ce chasseur a quand même pu sauver un petit, qu'il a mis dans sa poche et ramené chez lui pour l'élever au biberon... en toute illégalité).


 


 


"Où sont les écolos des villes quand les animaux ont besoin de soins ?"


 


On peut habiter en ville et avoir une opinion sur ce sujet - et l'exprimer. Comme on peut exprimer un avis sur Israël même sans y habiter. On peut aussi, tout en habitant la ville, donner de
l'argent à ceux qui s'occupent de soigner ou de secourir les animaux, c'est une bonne façon de participer. 


 


 


"... il t 'arrive de dire des bêtises comme tout le monde":


 


Certainement. Sauf qu'ici, je n'ai rien dit. Je ne dénonce même pas la chasse. Mais la générosité, le "bon coeur", ça consiste à donner de sa personne, de ses biens ou de son temps. Ici, les
chasseurs ne donnent pas de leur bien, car les chevreuils ne sont pas leur bien, ils ne sont pas des objets et ils ne leur appartiennent pas. Les chasseurs ne donnent pas de leur
temps non plus, puisque ce temps, ils le consacrent à leur loisir préféré. Ils ne donnent donc ni de leurs biens, ni de leur temps, ni de leur personne. Parler de "bon coeur" comme le
fait Ladepeche.fr est indécent. C'est cela que j'ai voulu dénoncer, à juste titre. Je dénonce simplement le fait que l'on parle de "bon coeur" à propos d'une activité qui consiste à tuer
(des êtres innocents, de surcroît - et pour le plaisir).


 


Je n'ai fait qu'apporter quelques petites retouches à un article de presse, et comme le dit Sandrin, en faisant ainsi j'en montre bien le côté absurde.



sandrin 10/12/2010 17:44


Les chasseurs en plus d'être des amoureux de la nature, sont des grands humanistes. C'est formidable comment certains arrivent à habiller leurs désirs (ici tuer) avec des toges pourpres de bonnes
intentions, comment ils réussissent à se faire passer pour altruistes en n'assouvissant que leurs instincts de chasseurs.
Ecoeurant...
et ton article qui revisite à sa sauce celui d'origine
montre encore toute l'absurdité de la situation...


Marcoroz 11/12/2010 08:21



C'est comme les "corridas de bienfaisance"...



Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz