Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 18:32


par Daniel Greenfield (traduction : Marcoroz) 

Qu’est-ce que la liberté, si ce n’est la liberté de critiquer, de poser des questions et d’exiger des réponses, ou simplement de se moquer des puissants ?

Dans le Dar al-Islam, depuis plus de mille ans, cette liberté n’existe pas. Toute remise en question est interdite. Aujourd’hui encore, poser des questions peut vous valoir la prison, même dans les pays musulmans "modérés".

En ordonnant le meurtre des poètes et des satiristes qui le critiquaient, Mahomet a été l’initiateur d’un carnage qui devait se poursuivre pendant plus d’un millénaire. Le musulman qui, aujourd’hui, appelle au meurtre des caricaturistes n’est pas un extrémiste ni quelqu’un qui déforme l’islam, il ne fait que se conformer à la doctrine islamique conventionnelle instituée depuis les débuts de cette religion sous les instructions de son prophète.

mohammedmugshot4colorsigned.jpgPour les médias et pour ceux qui défendent l’islam en Occident, telle est la vérité. S’ils y voyaient vraiment l’œuvre d’une infime minorité d’extrémistes incapables de tolérer la liberté d’expression, pourquoi la censureraient-ils de façon aussi agressive ?

Si seule une infime minorité d’extrémistes est fautive, pourquoi CNN et tous les grands journaux d’actualité ont-ils refusé de publier les caricatures de Mahomet ou les ont-ils censurées comme si elles étaient aussi injurieuses et aussi inacceptables à leurs yeux... qu’elles le sont pour les musulmans croyants ?

Quand on s’intéresse aux actes et aux paroles, ce sont toujours les actes qui révèlent la vérité, et non les paroles. Lorsque la chaîne Comedy Central, qui se vante d’attaquer toutes les formes de religion de la Terre, censure même les représentations les plus pudiques et les plus aimables de Mahomet, ses actes révèlent une vérité plus profonde et plus dérangeante que tout ce qu’elle peut dire.

On n’a pas si peur et on ne fait pas tant de compromis face à une infime minorité d’extrémistes, même si ces derniers sont susceptibles de verser dans des accès de violence hystérique. La violence, finalement, fait partie de ce monde.

Les médias et les groupes de presse sont-ils souvent terrifiés par les infimes minorités d’extrémistes qui existent dans la plupart des religions ? Non, c’est très rare. Qu’est-ce donc qui fait de l’islam un cas si particulier ? Tout correspondant étranger honnête pourrait répondre assez facilement à cette question.

La réponse est que ce n’est pas à une infime minorité qu’ils ont affaire, mais à une forte majorité qui est le produit d’une culture d’endoctrinement religieux ne tolérant pas la liberté d’expression. Et au lieu d’affronter cette réalité, ils ont choisi de fuir et de se cacher. En effet, pour l’affronter, il faudrait qu’ils remettent en cause leur propre politique, qui consiste à condamner la défense de la nation tout en admirant le radicalisme musulman. Il leur est plus facile de se taire que de faire les sacrifices idéologiques nécessaires pour pouvoir lutter contre la menace qui pèse sur les libertés du monde libre.

mohammedronald8signed2.jpgLors de la journée mondiale « Tout le monde dessine Mahomet », le public a relevé le défi devant lequel les médias préféraient fuir. Il a défendu l’héritage de la liberté d’expression en affrontant avec détermination ceux qui la rejetaient.


Pour ma part, je me suis dit qu’une bonne façon de participer à la journée « Tout le monde dessine Mahomet » pourrait être de faire des variations sur le dessin de Kurt Westergaard.

Pour ma première image, j’ai confronté les normes culturelles actuelles et celles de Mahomet en représentant un Mahomet qui devrait répondre devant un système judiciaire de type occidental de tout le saccage qu’il a provoqué.

Ma deuxième image montre Mahomet faisant la promotion du Bacon Burger. Les cheveux et la barbe de Mahomet, teints en roux, se confondent avec ceux de Ronald McDonald pour associer un symbole du consumérisme occidental à ce qui est devenu un symbole de la liberté d’expression. La vision d’un Mahomet jouant les hommes-sandwichs sur un marché mondialisé confronte les musulmans à cette réalité que la liberté d’expression, comme le fast-food, est aussi un produit mondial auquel ils ne peuvent pas espérer échapper.

mohammedflyingpigisrawalmirajsigned.jpg

Ma troisième image est une satire du voyage nocturne de Mahomet, cet ajout tardif à la mythologie islamique qui a servi à justifier le vol de ma terre et qui sert aujourd’hui à lancer des appels au génocide contre les Juifs dans le monde entier. Remettre en question cette mythologie toxique est important, non seulement pour la liberté d’expression mais aussi pour tout espoir de coexistence.

 

Daniel Greenfield est journaliste et administrateur du blog "Sultan Knish". Israélien de naissance, il vit actuellement à New York.

 

© 2010 – Sultan Knish (Daniel Greenfield)
© 2010 - Marcoroz pour la traduction
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

TRESP 27/08/2010 00:00


Sala, cette religion est visée dans le monde entier par des gens de toute et sans croyance.
Qui s'acharne ?
Si votre prophète QSLDSL vous a attaché au pilori des tocs et autres diverses psychoses, tachez de vous en libérer sans accuser les autres pour vous en excuser.


sala 26/08/2010 16:52


L'auteur de l'article a dépasé tout entendement! meme su je respecte le principe de la liberté de pensée et d'expression, pourquoi l'acharnement contre le prophète Mohamed QLSDSL, pourquoi pas les
autres prohètes de Dieu (Jésus, Mois..) ,n'ont pas fait l'objet de campagne "insidieuses, haineuses et", sous le pretexte de libeté d'expression!
Bref, le fait de viser une religion donnée et tenter de camoufler ça par la liberté d'expression, si pire que détruire l'humanité pour sauver le monstre!


Marcoroz 21/09/2010 14:48



Les autres prophètes n'ont pas commis des assassinats en masse, et n'ont pas appelé au massacre de ceux qui ne les suivaient pas.


 


Contrairement à ce que vous semblez croire, respecter les individus est plus important que respecter une religion.



TRESP 29/07/2010 19:08


post scriptum

Il ne serait donc pas musulman sensus stricto


TRESP 29/07/2010 19:03


"Le sage Abu'l-Walid Muhammad ibn Rouchd de Cordoue dit Ibn Ruchd, plus connu en Occident sous son nom latinisé d'Averroès, et de son nom complet Abū l-Walīd Muhammad ibn Ahmad ibn Muhammad ibn
Ahmad ibn Ahmad ibn Rušd fut exilé comme hérétique et ses livres furent brûlés à la demande des autorités musulmanes qui n'appréciaient guère son ouverture d'esprit et sa modernité.
Certains vont jusqu'à le décrire comme l'un des pères fondateurs de la pensée laïque en Europe de l'Ouest." (d'après Wikipédia)

Aujourd'hui, Averroès serait vraisemblablement un ardent défenseur du rationalisme, de la pensée scientifique et de l'athéisme et s'appellerait peut-être Richard Dawkins ...


Marcoroz 29/07/2010 19:28



C'est intéressant à savoir.


 


Concernant Richard Dawkins, je trouve ses écrits extrêmement intéressants et j'ai même eu l'honneur un jour de traduire en français un de ses textes.



Chr.Borhen 31/05/2010 18:03


Mille excuses pour David au lieu de Daniel. Mais comme Daniel et David sont aussi les jolis prénoms de mes frères... Enfin bref.

Les Averroès actuels ? En effet, pas simples à dénicher, c'est le moins que l'on puisse dire.


Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz