Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 12:00

Depuis quelque temps, l’huile de palme s’est sournoisement insinuée dans notre alimentation. La présence de cet ingrédient est indiquée par différentes dénominations : huile de palme, huile de palmiste, graisse de palme, huiles végétales hydrogénées, graisses végétales…

Qu’elles soient hydrogénées ou non hydrogénées, les « graisses végétales » et les « huiles végétales », sauf mention contraire, sont toujours « de palme ».

Or, cette huile riche en acides gras saturés ne possède aucune vertu nutritive : d’un point de vue diététique et surtout médical, elle ne vaut pas mieux que les mauvaises graisses animales.

Par ailleurs, sa production représente une catastrophe écologique considérable.

oilpalm deforestation indonesia sumatra edwards50595 234695L’Indonésie et la Malaisie, à elles seules, sont à l’origine de plus de 80 % de la production mondiale d’huile de palme. La demande d’huile de palme a été multipliée par six depuis le milieu des années quatre-vingt (Greenpeace). Les importations d’huile de palme en Europe ont été multipliées par deux entre 2000 et 2006 (FAO). Ce nouveau marché implique un doublement des superficies de plantations en Indonésie et en Malaisie au cours de la prochaine décennie : des dizaines de millions d’hectares de forêt complètement anéantis !

En Indonésie comme en Malaisie, 87 % de la déforestation est imputable à la création de monocultures de palmiers à huile. Annoncée comme la solution aux changements climatiques, cette culture ne fait qu’aggraver la situation : pour faire de la place aux plantations de palmiers à huile, on détruit la forêt (Greenpeace). Outre ses conséquences climatiques, ce saccage entraîne la disparition de nombreuses espèces végétales et animales, entre autres les orangs-outangs dont la disparition est annoncée d’ici une douzaine d’années à peine.

deforestation riau indonesia avedder 231525Tout cela pour produire des aliments moins sains et des « biocarburants » tellement « bio » que cette filière fera encore plus de dégâts que celle des hydrocarbures !

J’ai beau faire mes courses dans un supermarché « bio », je suis obligé de lire attentivement les étiquettes et de renoncer à acheter la plupart des biscuits, pâtes à tartiner et margarines biologiques.

Voici une réponse reçue de la chaîne de magasins « bio » concernée :


Monsieur,

Nous vous remercions pour vos remarques, qui ne nous laissent pas indifférents.

Nous savons les ravages que crée la culture de palme, les rapports à ce sujet sont alarmants et scandaleux.

Le constat que nous faisons aujourd’hui est le suivant : de plus en plus de fournisseurs remplacent ou lancent de nouveaux produits (cosmétiques et alimentaires) dont la composition contient de l’huile de palme, matière grasse végétale. La principale raison en est le coût, un argument qui n’échappe pas à certains transformateurs !

Et le secteur bio n’est pas épargné. Une autre motivation incite les transformateurs bio à remplacer le beurre par l’huile de palme : la diététique.

Vous l’aurez bien compris, même « bio », certains consommateurs ne sont pas prêt à renoncer à leurs petites gourmandises, lesquelles doivent tout de même rester allégées !

Nous sommes dans ce cas-là victimes de notre succès, d’une offre toujours plus variée (mais pas forcément plus qualitative...) et d’une demande croissante en ce qui concerne les nouveautés. Nous souhaitons tout de même rester vigilants sur ce point en particulier.

Prochainement, une commission « épicerie » va avoir lieu, l’occasion pour nous de sensibiliser les équipes à ce problème pour ensuite faire remonter l’information à nos fournisseurs et peut-être envisager certains choix de référencement.

Nous vous remercions sincèrement pour cette manifestation. Restez un consommateur attentif.


C’était en janvier 2007. Plus d’un an après, mon magasin « bio » n’a toujours pas dépassé le stade de « peut-être envisager certains choix »… à moins qu’il ait renoncé purement et simplement à envisager quoi que ce soit. Dans ces conditions, quels efforts de responsabilisation peut-on attendre des autres filières ?

Vis-à-vis de ce problème, je suis peut-être un des rares consommateurs « attentifs » parmi les consommateurs « bio » : dans ces conditions, quels efforts de responsabilisation peut-on attendre des autres consommateurs ?

Et si nous sommes si peu nombreux à boycotter ces aliments, combien serons-nous à boycotter les carburants à base d’huile de palme ?

Et pendant ce temps, les dernières forêts naturelles d’Indonésie et de Malaisie continuent de disparaître…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Blog De Marcoroz

  • : Le blog de Marcoroz
  • Le blog de Marcoroz
  • : Un blog ... d'excellente tenue, tant sur le fond que sur la forme ... (Menahem) - Un des meilleurs blogs ... vos articles m'enchantent à chaque fois. (Pascal) - ... une belle plume, une vraie réflexion ... (Feenix) - ... rigueur, concision, et pas de langue de bois. (Spqr) - ... une œuvre de salubrité publique ... (Stella) - ... des idées et une approche intéressantes ... (Roland) - Beau, frais, lumineux comme ces rayons de soleil au matin ... (Pierre)
  • Contact

Libérez Pollard !

 Jonathan Pollard

Archives

עם ישראל חי

POUR SION JE NE ME TAIRAI PAS !
POUR JÉRUSALEM JE NE RESTERAI PAS SILENCIEUX ! (Isaïe 62:1)

Marcoroz